Découvrez les trois options pour le financement de vos projets

Découvrez les trois options pour le financement de vos projets

1 avril 2020 0 Par Fabia Moreau

Pour mettre sur pieds un projet, il faut une planification financière en amont. Le budget va déterminer vos possibilités. La question est de savoir quelles sont vos alternatives en termes de financement si vous n’avez pas les moyens ?

1.Les prêts bancaires

La première solution, pour laquelle on opte généralement, ce sera le crédit bancaire. Le procédé est sécurisé, tant au niveau financier que juridique. Raison pour laquelle, il figure en tête de liste des options. Vous avez plusieurs formes de prêts disponibles. Vous pouvez les consulter sur https://www.solupret.fr/.

  • Le crédit affecté

Le crédit affecté est un prêt à la consommation, lequel est accordé pour un projet précis. En d’autres termes, lorsque l’emprunteur souscrit son prêt, il détermine d’ores et déjà le projet auquel il est destiné, et les dépenses en conséquence, qui seront effectuées avec la somme accordée. Pour que le crédit soit débloqué, le débiteur doit rester dans le cadre des possibilités définies dans son contrat de prêt.

  • Le crédit non affecté

Il s’agit également d’un crédit à la consommation, mais cette fois-ci, qui ne requiert aucune justification des dépenses. Cela signifie que le crédit non affecté ou crédit personnel convient à tous les projets, quelle qu’en soit sa nature. Vous pouvez même réaliser avec un prêt personnel plusieurs projets à la fois. Ses avantages résident principalement dans la souplesse et la rapidité des procédures de souscription.

2.Le prêt entre particuliers

Sécurisé, le prêt bancaire demande en revanche beaucoup de temps en termes de procédures. En plus, les banques sont de plus en plus exigeantes dans les profils emprunteurs. On voit alors apparaitre plusieurs systèmes de prêts entre particuliers.

  • Le crowdfunding

C’est le système de prêt entre particuliers le plus courant aujourd’hui. Il consiste pour les entrepreneurs à faire appel à des internautes pour les soutenir dans la mise en place de leur projet. Le soutien financier peut se décliner en plusieurs formes, en don ou encore en prêt, avec ou sans rémunération. Dans certains cas, les particuliers accordent des prêts en échange d’une souscription de titre ou du capital de l’entreprise.

  • Les prêts interentreprises

C’est une alternative mise en place par la Loi Macron, qui autorise les SARL et les SA à accorder des prêts à des entreprises avec qui elles collaborent. La condition est que les deux sociétés entretiennent un lien économique. Les prêts interentreprises ne peuvent excéder les deux ans, le prêteur exerçant le prêt à titre d’activité accessoire.

3.Les dispositifs publics

Pour booster l’économie, le pouvoir public encourage les initiatives entrepreneuriales. C’est ainsi que le Chef d’entreprise peut solliciter l’État ou les collectivités territoriales ou encore les établissements publics pour obtenir éventuellement des subventions ou des allègements fiscaux. C’est une option disponible à chaque étape de la vie de l’entreprise.

En fonction de vos besoins, il existe déjà une base de données dans laquelle sont classées les différentes formes d’aides prévues par le pouvoir public. Ces subventions dépendent des besoins, de la zone d’activité, de la localisation géographique, et de la catégorie de financeur.