Les ustensiles pour bien cuisiner

Les ustensiles pour bien cuisiner

13 juin 2018 0 Par Hélène Tierse

Pour bien cuisiner, il est indispensable d’avoir de bons ustensiles à portée de main. Certains paraitrons évidents pour beaucoup, mais il est évident que d’autres seront surpris de trouver dans la cuisine des ustensiles avec des noms très surprenants, comme la mandoline…

Bassines

Il en existe de toutes tailles. On les utilise pour mélanger les ingrédients ou pour les conserver. Mais, elles sont généralement en inox.

Verres gradués et cuillères mesure

Il en existe de toutes tailles. Très utiles dans les cuisines professionnelles mais aussi à la maison. Ils permettent de mesurer précisément les ingrédients, lorsqu’on suit une recette.

Cuisiner avec une balance

Il en existe différents modèles. Comme la balance à fléau qui est très appréciée des boulangers pour peser la farine. Puis, les balances de cuisine, mécaniques ou électroniques, permettent de peser de petites quantités.

cuisinerThermomètres

Il en existe différents modèles. Les thermomètres sont indispensables, notamment pour vérifier la salubrité des aliments ou pour vérifier le degré de cuisson. Choisissez un thermomètre à lecture rapide, qui donne la température en quelques secondes. La sonde permet de mesurer avec précision la température interne d’un produit et de vérifier ainsi sa cuisson. La fourchette de températures s’échelonne en moyenne de -17° C à +104° C. Les thermomètres électroniques à thermocouple sont les plus précis. Les thermomètres à visée laser permettent de mesurer la température d’un aliment sans le toucher grâce à un rayonnement infrarouge. Leur défaut : ils ne mesurent que la température en surface, et non la température interne.

Mandoline

Coupe-légumes muni d’une lame très tranchante. Elle permet de réaliser des tranches fines ou épaisses, des bâtonnets ou encore d’émincer en julienne, en gaufrettes, en chips, etc.

Les ustensiles de cuisson

Une grande marmite

Récipient permettant la cuisson à l’eau de grandes quantités d’aliments.

Un faitout

Marmite basse munie d’anses et d’un couvercle. Il sert à la cuisson à l’eau ou l’étuvée ou au mijotage.

Une cocotte

cuisiner

Marmite en fonte destinée aux préparations en cocotte, c’est-à-dire aux cuissons lentes (type daubes, braisés, estouffades).

Une plaque rôtir

Grand plat rectangulaire muni de deux poignées et de bords hauts de 5-12 cm. Pour rôtir ou pour la cuisson au four.

Une sauteuse

Récipient à bords évasés muni d’une queue. Ses bords inclinés permettent de faire sauter facilement les ingrédients.

Poêles

Une ou deux poêles frire + une poêle en fonte qui résiste à des températures élevées.

Un jeu de casseroles de plusieurs tailles

La casserole est un récipient cylindrique polyvalent, muni d’un manche.

Un ensemble faitout + passoire

Pour cuire la vapeur.

Un wok

Poêle profonde en forme de grand bol, munie de deux anses. Pour faire sauter les aliments à feu vif et cuisiner différemment.

Un plat gratin

Familiarisez-vous avec une mandoline

cuisiner

Une mandoline est un coupe-légumes en plastique ou en inox, muni de lames coupantes ajustables. On peut l’utiliser pour émincer en julienne ou réaliser des gaufrettes. Entrainez- vous jusqu’à l’obtention de tranches régulières. Utilise le poussoir pour protéger vos doigts ou enfilez un gant anti coupures.

  • Coupez un morceau de légume que vous pourrez avoir bien en main.
  • Positionnez le légume sur la mandoline et mettez en place le poussoir pour protéger votre main et effectuez un mouvement de va-et-vient régulier.

Comment utilisez une natte de bambou pour les sushis

La réunion du riz et du poisson permet de réaliser les fameux sushis. À l’origine, le sushi permettait de conserver le poisson sur les bateaux de pêche : le poisson était salé puis emballé dans du riz vinaigré. Le poisson était ensuite consommé, mais le riz était jeté. Pour cet exercice, vous allez avoir besoin de riz à sushi, d’une garniture, d’une feuille de nori (algue) et d’une natte de bambou (sudare).

  • Posez la feuille de nori sur la natte. Humectez vos mains avec de l’eau froide puis étalez le riz sur les deux tiers inférieurs.
  • Disposez soigneusement des bandelettes de garniture au milieu du riz.
  • En maintenant la garniture, soulevez le bord de la natte pour enrouler le nori. Mouillez le bord de la feuille pour souder le rouleau.
  • Humectez la lame d’un couteau et coupez 6 à 8 rondelles. Nettoyez et remouillez la lame entre deux coupes.

Fabriquez un couvercle en papier

Le couvercle en papier permet de cuire des légumes, du riz, des mets braisés ou base de poisson de manière homogène. Le couvercle est extrêmement facile à réaliser, dans un simple morceau de papier sulfurisé. Avant de l’utiliser, badigeonnez-le avec du beurre fondu ou de l’huile d’olive.

  • Formez un cône en pliant quatre fois un carré de papier sulfurisé.
  • Puis, avec des ciseaux, coupez la pointe.
  • Ensuite, taillez le cône à la taille du récipient.
  • Dépliez le cône. Enfin, vous devez obtenir un rond la bonne dimension, avec une petite cheminée pour l’évaporation.

Comment utilisez un moulin à légumes ?

Le moulin à légumes permet d’égoutter les aliments puis de les réduire en purée. En tournant la manivelle, les aliments sont poussés travers une grille perforée. La plupart des moulins sont fournis avec plusieurs grilles interchangeables. Choisissez un modèle facile à nettoyer. Versez les aliments à mouliner dans le moulin. Maintenez le moulin au-dessus d’un saladier propre et tournez la manivelle.

Les passoires

  • Il existe une multitude de modèles de passoires pour toutes sortes d’usages.
  • La passoire tamis est une passoire à mailles. Elle est également utilisée pour tamiser ou pour passer les sauces.
  • Le chinois est une passoire tamis mailles très fines, de forme conique, utilisée pour filtrer.
  • La passoire légumes est plus grande que la passoire tamis. Car elle a généralement la forme d’un grand bol et est munie de deux poignées et d’un socle. Elle sert à égoutter de grandes quantités d’aliments, notamment des légumes cuits ou des feuilles de salade fraichement lavées.
  • La passoire à thé, aussi appelée passette ou passe- thé, est une petite passoire tamis.