Quelle est la meilleure façon de visiter Paris ?

Quelle est la meilleure façon de visiter Paris ?

28 février 2020 Non Par Hélène Tierse

Il y a tellement de chose à voir à Paris qu’il est difficile de choisir. La meilleure façon de visiter Paris est sans contestation la marche à pied. Cependant tout le monde n’est pas capable de rester toute la journée sur ses jambes à crapahuter sans s’arrêter. La solution réside dans l’utilisation d’un vélo, vélo électrique, trottinette, scooteur ou draisienne électrique.

Le principe est de limiter les efforts sans réduire le plaisir de la découverte…

Dans un premier temps il faudra découvrir l’Île de la cité, l’Île Saint-Louis et leurs merveilles

À Paris, Notre-Dame à ne pas manquer

La cathédrale de Paris, au cœur de l’île de la Cité, est précédée d’un vaste parvis très bien aménagé. Commencée en 1163, achevée dans son gros œuvre vers 1345, c’est l’un des plus admirables monuments de l’art gothique. Voir à l’extérieur les 3 portails de la façade, remarquablement sculptés. À gauche portail de la Vierge, à droite portail de Sainte-Anne, au centre, portail du Jugement dernier. Côté Nord, le portail du Cloître (vers 1250), charmante Vierge au trumeau. Côté Sud, le portail Saint-Étienne (vers 1258). Le chevet et ses arcs-boutants constituent une réussite architecturale d’une grande élégance. À l’intérieur, magnifique ensemble de verrières du transept (roses Nord et Sud) et nombreuses œuvres d’art. Le chœur est orné de superbes boiseries début XVIIe (114 stalles sculptées). La clôture en pierre est décorée extérieur de 21 bas-reliefs XIVe. À l’entrée du transept, célèbre Vierge à l’Enfant XIVe dite « Notre-Dame-de-Paris ». Riche trésor (visite tous les jours de 10 à 17 h sauf dimanche et fêtes), reliques insignes de la Passion.

10, rue du Cloitre-Notre-Dame musée Notre-Dame. Derrière le chevet, la pointe orientale de la Cité est occupée par le mémorial de la Déportation (visite tous les jours).

Notre-Dame de Paris se voit de la pointe de l’île de la Cité, où le chevet est dominé par la flèche de 90 m, rétablie par Viollet-le-Duc.

La Conciergerie vaut le détour

L’ancien palais du « concierge », gouverneur de la maison du Roi, prison sous la Révolution, a conservé la tour de l’Horloge début XIVe et 3 tours rondes sur la façade Nord bordant la Seine. On visite (tous les jours sauf mardi) Ia belle salle gothique dite des Gens d’Armes (expositions temporaires), les cachots de Marie-Antoinette (chapelle) et de Robespierre, la galerie des Prisonniers, l’ancien chapelle (petit musée de souvenirs révolutionnaires).

Le calme de la Sainte-Chapelle

Le Palais de Justice, qui jouxte la Conciergerie, comporte la Sainte-Chapelle, joyau gothique milieu du XIIIe d’un élancement élégant, construit pour abriter les reliques de la Passion. L’intérieur (visite tous les jours sauf mardi) se compose d’une chapelle basse et d’une chapelle haute que ses magnifiques vitraux du XIIIe, les plus ancien de Paris, transforment en une immense verrière aux colorations changeantes. Leurs 1 134 scènes forment une gigantesque Bible historiée de 618 m2.

La pointe Ouest de l’ile de la Cité est occupée par la charmante place Dauphine, qui s’ouvre sur le Pont-Neuf, le plus vieux de Paris. Le terre-plein où s’élève la statue de Henri IV domine la pointe et le square du Vert-Galant (vue superbe sur la Seine, le Louvre, l’institut et le pont des Arts).

Flâner quelque temps sur l’Île Saint-Louis à Paris

Un pont piétonnier relie l’île de la Cité à l’île Saint-Louis dont les quais, plantés de grands arbres et propices aux flâneries, sont bordés de belles façades d’hôtels XVIIe. On visite l’hôtel de Lauzun, construit par Le Vau milieu du XVIIe dont les salons sont d’une grande richesse décorative. L’hôtel Lambert, également dû à Le Vau, ne se visite pas. L’église Saint-Louis-en-l’Île, dont l’intérieur est de style jésuite, offre une riche décoration.