On part au bal en toute fraîcheur

On part au bal en toute fraîcheur

18 mars 2019 0 Par Hélène Tierse

« Baller ». Un terme presque bizarre, inhabituel, et même, jamais entendu par la majorité. Ce verbe désigne dans la littérature courtoise du milieu du 12 ème siècle, le fait de danser à la cour. Les bals sont donc, depuis toujours, synonymes de séduction et de divertissement chic. Il s’agira donc de ne rien laisser passer!

Bals et beaux

Du classique au plus moderne, le bal a alimenté les cancans. Plus tôt à la cour, il était un symbole d’appartenance à la noblesse, qui pouvait se permettre le dress code luxueux et raffiné qui lui était associé. Se déroulant en soirée, les longues robes en tissus coûteux et en des couleurs qui s’y associent parfaitement en constituaient la marque de fabrique pour les femmes, et les tenues de cour ou queues de pie demeuraient l’empreinte masculine. Bien qu’il fût supprimé pendant les guerres, il restait pratiqué clandestinement. Plus tard, le bal a gardé son rôle matrimonial, mais s’est démocratisé. Des danses savantes, nous sommes passés à la Polka et à la valse, puis au Rock, au Funk, au Jerk qui ne se danseront désormais plus obligatoirement en couple. Désormais, la robe longue ne sera plus le seul choix féminin. Nous retiendrons alors les robes midi dans les années 50, des tenues un peu plus gothiques et New age dans les années 90, et le retour du Bon Chic Bon Genre, caractérisé par des robes courtes et longues, coupées dans des matières nobles et flamboyantes.

Et si on dansait?

On part au bal

Bien que le premier bal moderne sera celui de l’adolescence, nos conseils mode sont valables pour tous les autres. Il faudra tenir compte, pour être fraiche pour un bal, de l’hygiène personnelle avant toute chose. Hydrater sa peau afin de lui donner un aspect glossy sera une chose, opter pour un maquillage léger si la robe de bal est chargée, et l’inverse si la robe est plus simple sera une autre. De plus, lâcher ses cheveux longs ou leur donner un effet wavy s’ils sont courts sera un atout. Associer un parfum discret mais de qualité à son look ne manquera pas de faire effet.

Que devient donc le look sans la robe?

On part au bal

Bien-sûr que rien du tout! C’est d’ailleurs pour cela que nous vous recommandons d’y être très attentive. La robe fourreau constitue la base pour une femme, mince ou pulpeuse, ayant ses formes au bon endroit, et les assumant. La robe vaporeuse, courte ou longue, et dans des tons pastels reste cependant la préférée des demoiselles. L’idéal sera de toujours tenir compte de sa morphologie, et de ses points forts. Une robe jaune soleil ou vert-éméraude sera parfaite sur la rousse, tandis que le bleu roi et le rouge bordeaux produiront un effet ” Dallas ” à la blonde. Les brunes et les peaux foncées pourront alors tout se permettre. N’oubliez pas votre minaudière et vos sandales dorées, nudes, pailletées ou argentées pour rehausser le tout.

Nos choix de robes de bal:

On part au bal

La Robe soirée princesse bleu nuit dos décolleté en V appliquée de dentelle guipure, waouh ! Imaginez-vous telle une princesse contemporaine, dans une mise d’une grâce impériale et d’une couleur si royale. Avec les appliques vous brillez de mille feux. Les décolletés si sensuelles au-devant et à l’arrière, ne font qu’accentuer votre féminité.

On part au bal

Pour un rendu chic et structuré, c’est sans aucun doute la Robe moulante froncée à la taille avec un haut agrémenté. A une épaule qu’on remarque immédiatement de dos qui est nu, elle présente une belle découpe sur la poitrine. Elle tombe ensuite sur le reste du corps dans une allure sirène.