Nos conseils pour réussir médecine à Besançon

Nos conseils pour réussir médecine à Besançon

7 mai 2020 0 Par Hélène Tierse

Si votre objectif est de devenir médecin, sage-femme ou pharmacien, vous n’aurez d’autre choix que de prendre la direction de la fac de médecine. Pour réussir le concours de fin de cycle, le PACES, il est nécessaire de mettre toutes les chances de son côté, en se tournant vers une prépa médecine adaptée à votre parcours.

Le fonctionnement général des prépas de médecine

La prépa médecine repose sur un accompagnement plus poussé pour préparer le concours de fin de cycle. Il se présente avant tout sous la forme de séances et de cours interactifs, permettant de mieux appréhender les matières générales. Différents tutorats se déroulent également le week-end et le soir, en dehors des cours plus classiques de la fac de médecine.
Afin de mettre toutes les chances de son côté, la prépa médecine propose également des stages intensifs qui se déroulent pendant les périodes de vacances scolaires. Différents forfaits existent, ainsi que différentes écoles s’adaptant à la motivation et au temps de chaque étudiant.
Certaines préparations vont également plus loin, avec des formules proposées se basant sur une année blanche et directement accessible après la terminale. Cette formule permet de se mettre à niveau en acquérant les notions obligatoires du programme standard, mais également en anticipant les cours.
De plus en plus d’étudiants se retournent vers ce programme très avantageux, car le concours ne peut être passé que deux fois, ce qui nécessite d’avoir une très grande motivation et de choisir les meilleures options dès le départ.

Les réformes récentes de la prépa PASS

Le gouvernement a décidé d’opérer différents changements au vu de la rentrée 2020. Parmi les principales modifications, la fin du redoublement mais toujours la possibilité pour les candidats d’avoir deux tentatives afin de poursuivre leurs études dans le domaine de la santé.
Il est également important de noter que le numerus clausus n’existera plus, il sera remplacé par le numerus apertus, permettant l’évolution à la marge vis-à-vis du nombre de candidats admis.
Les réformes ouvrent également la voie à trois nouvelles possibilités d’accès à partir de la deuxième année d’études de médecine.
Une passerelle est ainsi mise en place permettant aux étudiants diplômés d’y accéder à condition d’avoir suivi une formation paramédicale. De plus, les licences généralistes possédant une mineure de santé favoriseront les étudiants qui n’ont pas défini avec certitude l’orientation de leurs études.
Enfin, le PASS sera accessible à partir d’une licence santé avec cette fois-ci une mineure généraliste.

Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir ses études de médecine ?

Trois étudiants sur quatre en médecine sont directement passés par une prépa.
Bien que celle-ci ne soit pas obligatoire, elle est néanmoins fortement recommandée car elle s’adresse à tous les profils d’étudiants. Son efficacité se veut redoutable, surtout si vous avez la chance d’habiter en Bourgogne Franche-Comté et plus précisément dans le secteur de Besançon car vous aurez accès à une prépa PASS qui vous mettra dans les meilleures conditions avec des tuteurs systématiquement disponibles pour les étudiants.

Quels sont les débouchés ?

À partir du moment où vous intégrez une fac de médecine, les possibilités et les débouchés sont très nombreux. Vous aurez l’opportunité de vous orienter dans la médecine pour devenir médecin du sport, généraliste ou au contraire vous orienter vers une spécialité telle que la chirurgie ou la gynécologie.
La fac de médecine est également un passage obligatoire pour tous les aspirants dermatologues, kinésithérapeutes, pharmaciens ou encore sage-femme.
Tout dépend finalement des différentes affinités de chaque étudiant, ainsi que de leurs performances au concours, car certaines places sont très difficiles d’accès à cause de leur nombre limité et de la concurrence très rude.